HISTOIRES D'ABBAYE

HISTOIRES D'ABBAYE

1747 : Papoul de Saint-Papoul

Marie Théron, la trentaine, en est à son dernier mois de grossesse. Elle prépare le venue de son sixième enfant.

Fille et sœur de maîtres chirurgiens, épouse d’un marchand droguiste ou pharmacien elle est entourée des meilleurs soins.

Cependant, elle sait que la vie d’un nouveau né est fragile. Dieu peut les rappeler à lui à tout moment.

Alors, pour protéger ses enfants elle choisit leur parrain, certes dans sa parenté, mais surtout parmi le corps des chirurgiens ou celui des chanoines de l’abbaye.

Pour son quatrième petit, né au cœur de l’hiver, elle a eu si peur qu’elle l’a placé sous la protection du saint patron de l’abbaye et du village. Mais cette précaution supplémentaire n’a pas suffit.

Le petit Papoul a tout juste trois ans lorsqu’il rejoint sa sœur Anne, deux ans, dans la partie du cimetière réservée aux enfants. Aujourd’hui, alors que cette fin juin assèche les cultures, la peur la saisit à nouveau.

En préparant le berceau elle sait quel prénom donner. Tel un talisman ce sera Marie pour une fille, Papoul pour un garçon. Elle n’ose croire que Dieu l’abandonnera une nouvelle fois. Le deux juillet, un second Papoul OLIVIER reçoit l’eau du baptême.

Photo : vitrail de l’église-cathédrale de Saint-Papoul représentant Saint Papoul.