HISTOIRES D'ABBAYE

HISTOIRES D'ABBAYE

1680 : De l’or à Saint-Papoul

Debout, les mains jointes derrière le dos, monseigneur de Barthélémy de Gramont de Lanta, contemple les derniers travaux de l’église.

La chapelle du Rosaire s’orne enfin d’un décor digne de son importance. Baroque, comme le veut l’air du temps. Le retable finement sculpté vient tout juste d’être doré à la feuille d’or. La lumière des cierges illumine l’ensemble qui porte jusque sous la voûte gothique la croix du Christ.

Ébloui par tant de splendeur, l’évêque s’approche au plus près du décor. Le panneau du couronnement d’épines le bouleverse. Malgré les tenailles fixant la couronne, le Christ rayonne de sérénité. Le maître sculpteur a réalisé un travail remarquable. Sur chaque scène, la technique de l’homme fait éclore le sentiment humain.

Chaque détail, ici une main tendue vers le ciel, là un visage froissé par la douleur, avive la foi. Le seigneur de Saint-Papoul recule de quelques pas pour à nouveau embrasser l’ensemble. Soudain, son regard se trouble. La Vierge Marie, au centre, ne vient-elle pas de le remercier d’un sourire ?

Photos : La chapelle dans le 1ère moitié du 20ème siècle (Ministère de la Culture, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP) et panneau du couronnement d’épines dans son état actuel.